parasailing-1
sports nautiques

Parasailing: Volez dans les nuages ​​et admirez des vues à couper le souffle

1.2kviews

Si l’idée de flotter dans les airs au-dessus des eaux scintillantes vous séduit, alors le parasailing pourrait être fait pour vous. Dans cet article, nous allons explorer cette activité amusante et passionnante.

Si vous rêvez de vacances d’été de carte postale, vous ne pouvez pas manquer la vue de bateaux à moteur traînant des parachutes colorés, emmenant les passagers dans le ciel au-dessus de l’océan bleu.

parasailing-1

Le parachute ascensionnel est une expérience exaltante qui offre des vues à couper le souffle et une poussée d’adrénaline, sans nécessiter de compétences ou de formation particulières.

Mais qu’est-ce que le parachute ascensionnel ? Comment ça marche? Et quelle est la différence entre le parachute ascensionnel et le parapente ? Lisez la suite pour découvrir tout ce qu’il y a à savoir sur le monde du parachute ascensionnel et à quoi vous attendre lorsque vous vous lancez dans cette aventure.

 

Qu’est-ce que le parasailing

Le parasailing est une activité récréative dans laquelle les gens sont remorqués par un bateau alors qu’ils sont attachés à un parachute en forme de verrière. La verrière est attachée au bateau par une longue corde, et au fur et à mesure que le bateau se déplace, le parachute ascensionnel est soulevé dans les airs, offrant une vue panoramique sur le paysage environnant.

Cette forme d’amusement a été conçue en 1974, lorsqu’un remorqueur de parachute ascensionnel spécifique a été développé, bien que le premier parachute ascensionnel de ce type ait été créé en 1961.

Le parachute ascensionnel n’est pas considéré comme un sport, car les participants ne demandent pas beaucoup d’efforts ou de compétences. En fait, ceux qui pratiquent le parachute ascensionnel n’ont généralement aucun contrôle sur leurs mouvements pendant le vol.

Autres activités nautiques : CanyoningWakeboardFlyboard

 

Comment fonctionne le parasailing

Vous voulez savoir à quoi vous attendre lors d’une session de parasailing? Tout d’abord, vous devez savoir que vous n’avez pas besoin de formation ou d’expérience préalable, car le parachute ascensionnel ne nécessite généralement aucune compétence particulière. Certaines entreprises peuvent proposer une vidéo ou un tutoriel d’introduction avant votre départ, mais ce n’est pas une pratique courante. Voyons donc ce qui se passe lors d’une expérience typique de parachute ascensionnel.
Habituellement, le parachute ascensionnel se fait à partir d’une plate-forme sur un bateau à moteur. La première étape consiste à mettre une élingue qui se connecte au parasailing. Parfois il y a un siège, d’autres fois le pilote se tient debout. Une fois l’équipement en place, le bateau commence à prendre la mer. Au fur et à mesure que vous vous éloignez du rivage, le bateau augmente progressivement la vitesse jusqu’à ce que le parachute ascensionnel s’élève dans les airs, emportant le pilote avec lui. À ce stade, vous pouvez profiter du panorama d’en haut.

parasailing-2

A la fin du vol, le bateau ralentit et le parasailing commence à descendre progressivement jusqu’à atteindre la piste d’atterrissage, où le pilote est décroché du gréement.

De nombreuses personnes décrivent l’expérience du parasailing comme une sensation de flottement. La durée du vol et la hauteur atteinte peuvent varier.

Avant de partir en parasailing, c’est une bonne idée de porter un maillot de bain confortable, d’appliquer beaucoup de crème solaire et de sécuriser tous les accessoires. Certaines compagnies de parasailing vous permettent d’emporter un appareil photo.
Bien qu’il s’agisse d’une activité relativement sûre, comme vous en apprendrez plus dans le paragraphe suivant sur les risques et la sécurité, cela dépend de l’utilisation d’un équipement approprié et d’une supervision experte adéquate. Le parasailing est réglementé différemment selon le pays dans lequel il est pratiqué, des exemples de restrictions sont l’interdiction du parasailing en présence de vents dépassant certains seuils préétablis.

Sports nautiques : SkimboardWind Foil

 

Différence entre parasailing et parapente

Bien que le parasailing et le parapente utilisent tous deux des dispositifs de type parachute pour voler, les différences entre ces deux activités sont évidentes. La principale différence entre le parachute ascensionnel et le parapente est qu’en parasailing, vous êtes attaché à un véhicule alors qu’en parasailing, vous ne l’êtes pas. En effet, en parapente, le pilote décolle à pied et gonfle sa voile en courant, généralement depuis un point haut. Une fois en vol, le vent est utilisé pour rester en l’air. Contrairement au parasailing, le parapente est un sport de compétition nationale et internationale.

 

5 curiosités sur le parasailing que vous ne connaissez probablement pas

  1. Le parasailing a été découvert par accident par Pierre Lamogine, qui a attaché un parachute à l’arrière d’un véhicule d’entraînement.
  2. Avant que Brian Gaskin n’invente le parachute ascensionnel en 1974, des parachutes standards étaient utilisés
  3. Le parasailing ne peut avoir lieu que s’il existe des conditions météorologiques idéales, avec des vents entre 20 et 45 km/h
  4. Ce n’est pas considéré comme un sport, mais une activité récréative, car elle ne nécessite pas d’aptitudes physiques particulières
  5. Le parasailing a été utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale par les sous-marins pour obtenir un point de vue surélevé sur le champ de bataille.

 

Les risques du parasailing

Le parasailing est un sport passionnant mais beaucoup sont effrayés par les hauteurs, s’interrogeant sur les risques pour la sécurité.

En tant qu’activité à des hauteurs extrêmes où les parasailing n’ont aucun contrôle sur la direction ou les conditions de vol, les accidents de parachute ascensionnel peuvent avoir de graves conséquences.

Dans quelle mesure le parasailing est-il sûr ? Beaucoup, si l’on regarde les statistiques.

parasailing-3

Le Conseil de la sécurité du parasailing rapporte que sur environ 141 millions de parasailing harnaché sorties, il y a eu 1 365 blessés légers, 520 blessés graves et 79 décès. Additionnés, ces chiffres représentent un très, très petit pourcentage du total, à tel point qu’ils ne sont même pas de loin parmi les 15 sports les plus dangereux (classement qui comprend, par exemple, d’autres sports nautiques comme le surf et le plongée sous-marine).

Bien que le Parasail Safety Council signale que les accidents de parachute ascensionnel sont rares et représentent un très faible pourcentage du total des sorties, il est important de prendre des précautions de sécurité pour réduire le risque de blessure lors de la participation à cette activité passionnante.

Les principaux facteurs de risque du parasailing sont :

  • des vents forts, qui peuvent provoquer des déviations par rapport au parcours prévu et exercer une pression sur la corde, augmentant ainsi le risque d’accidents.
  • harnais défectueux, qui peuvent ne pas fixer correctement les passagers au parasailing, provoquant des chutes.
  • les atterrissages à grande vitesse, qui peuvent augmenter la force de l’impact et causer des blessures.
  • rupture des cordes reliant le parasailing au bateau, ce qui peut détacher le parasailing, laissant les parasailing sans puissance ni contrôle. Cependant, ce sont des cas extrêmement rares que vous êtes plus susceptibles de voir dans les épisodes des Simpsons que dans la réalité, presque impossibles si un entretien approprié est effectué.
  • Le non-respect des conditions météorologiques, telles que les tempêtes ou les vents violents, peut augmenter le risque d’accident lié aux conditions météorologiques. En outre, une erreur de l’opérateur ou une collision avec d’autres objets, tels que d’autres navires ou bâtiments, peut entraîner un impact et des blessures.

 

L’histoire du parasailing

Le parasailing est une activité touristique passionnante qui a vu le jour grâce à l’ingénieur français Pierre Lemoigne en 1962. Lemoigne a développé le concept du parachute « ascendant » en modifier un parachute appelé « ParaCommander ».

Cette nouvelle conception incorporait des fentes de guidage qui rendaient le parachute plus maniable pendant la descente. Lemoigne a présenté son parachute « Ascending-Gliding » comme outil d’entraînement pour les parachutistes, leur permettant d’effectuer des ascensions et des descentes contrôlées avec suffisamment de vent et de vitesse, rendant l’entraînement plus efficace et réduisant les coûts de fret aérien.

En 1971, Mark McCulloh a développé un équipement de parasailing commercial moderne, établissant les normes de l’industrie dans le monde entier. Il a inventé le premier système autonome de lancement et de récupération de parasailing, appelé « WINCHBOAT », équipé d’un treuil hydraulique et d’un mât de support pour la verrière. Ce système est devenu la norme de l’industrie utilisée par toutes les entreprises commerciales de parasailing dans le monde, permettant un lancement et une récupération plus efficaces.

Avant l’existence d’une voilure spécifique au parasailing, on utilisait des parachutes traditionnels qui servaient également à d’autres activités comme le parachutisme, mais qui absorbaient trop d’humidité.

En 1974, Brian Gaskin a inventé le premier parachute spécifique au parasailing appelé « Waterbird », qui était révolutionnaire dans sa conception avec un agencement unique de sangles de remorquage et une construction et des tissus à porosité nulle pour mieux résister à l’humidité. Ce modèle est devenu un standard de l’industrie.

Ces derniers temps, les opérateurs de parasailing ont adopté une plus grande voilure (10-12 m) avec des conceptions à haute portance et à faible traînée. Cela vous permet de voler avec des charges plus lourdes et dans des conditions de vent plus faibles. Grâce à l’utilisation de verrières plus grandes, des excursions en parasailing pour deux ou trois passagers ensemble ont été rendues possibles, en utilisant une barre latérale réglable pour partager l’expérience du parasailing.

Cliquez pour évaluer !
[Total: 2 Average: 5]

Leave a Response