skimboard-0
sports nautiques

Skimboard: Guide des sports nautiques en bord de mer

1.7kviews

Parmi les sports nautiques, le skimboard est proposé comme un croisement entre le surf et le skating. C’est une pratique très amusante, mais elle demande aussi une préparation physique suffisante, étant donné qu’il faut surfer sur les vagues, même petites.

Beaucoup le considèrent comme un sport pour enfants, car, en fin de compte, il suffit de « jouer avec de l’eau ». Cependant, ces dernières années, le skimboard s’est beaucoup développé et a toujours conquis de nouveaux admirateurs et passionnés.

skimboard-1

Comme il ne nécessite pas de vagues particulièrement hautes et puissantes, il se pratique avant tout en bord de mer et garantit un plaisir vraiment remarquable.

Son fonctionnement est basé sur le phénomène dit de l« aquaplaning » qui permet à ceux qui utilisent un petit planche de surf pour surfer sur la vague jusqu’à ce qu’elle s’écrase sur la plage. La difficulté est de savoir maintenir l’équilibre pour ne pas laisser la planche glisser ou tomber.

 

Histoire du skimboard

Le skimboard est né en Californie vers 1920, à Laguna Beach. Ici, quelques sauveteurs, entre un sauvetage et un autre, se sont amusés à glisser sur la berge sur des planches de contreplaqué.

Pendant de nombreuses années, il est resté un sport méconnu et pratiqué uniquement par une poignée de passionnés. A partir des années 70, elle s’est propagée si rapidement qu’elle a rapidement donné naissance à la première entreprise spécialisée dans le secteur.

En 1976, en effet, Victoria Skimboards a mis sur le marché les premiers modèles de skimboard rudimentaires. Le matériau utilisé est la fibre de verre et dès les premières planches, il est clair que l’inspiration est le surf. En fait, les skimboards ne sont rien d’autre que de petites planches de surf destinées à ceux qui veulent pratiquer un sport vraiment à la portée de tous, petits et grands.

skimboard-2

Pendant des années, Victoria Skimboards a été la seule entreprise à commercialiser ces objets partout dans le monde, jusqu’à ce que la discipline se répande de manière capillaire et que la demande augmente de façon exponentielle.

En quelques années, le skimboard est devenu un sport à part entière, avec ses propres événements et tournois internationaux. Parmi ceux-ci, le plus important est le United Skimboard Tour, le championnat du monde auquel participent les skimboarders professionnels les plus connus.

 

LES MEILLEURES PLANCHES DE SKIMBOARD

Suite de l’article ci-dessous

 

Skimboard : peu d’effort et beaucoup de plaisir

Ce qui rend le skimboard unique, c’est sa nature de sport hybride, à mi-chemin entre le surf et le skating, mais surtout la possibilité de le pratiquer sans avoir un entraînement physique spécifique.

Le planche de skimboard, en fait, est plus petit et plus maniable que celle du surf et tout repose sur la technique simple de la glisse sur l’eau. Aujourd’hui, grâce à la grande appréciation que le skimboard reçoit chaque jour, il est possible de le pratiquer non seulement en mer mais aussi dans des baignoires ou piscines convenablement préparées appelées skimpools.

La principale raison de l’appréciation du skimboard est le plaisir de pouvoir pratiquer un sport en plein air et en contact direct avec l’eau. De plus, pour les passionnés, c’est une chance à ne pas manquer, car ils peuvent donner vie à des cascades spectaculaires comme en skateboard.

skimboard-3

Le phénomène d’aquaplaning, en effet, permet de glisser et d’atteindre des vitesses importantes, grâce auxquelles on peut même mettre en scène des sauts à 360° qui laisseront les spectateurs sans voix.

Avec une pincée de coordination et un sens de l’équilibre, avec le skimboard vous pourrez vous amuser seul ou entre amis, profiter de la mer d’une manière tout à fait originale. Déjà à l’âge de 10 ans, les enfants abordent ce sport, attirés précisément par sa spectacularité et par la possibilité de se mettre à l’épreuve et d’entraîner leur corps et leur esprit.

Autres sports nautiques : Plongée sous-marine – Wing SurfCanyoning

 

Styles de skimboard

Comme beaucoup d’autres sports nautiques, le skimboard a aussi des styles particuliers avec lesquels vous pouvez pratiquer cette activité amusante. Plus précisément, les styles principaux sont au nombre de deux :

  • Le wave riding, indiqué pour les skimboarders les plus experts et capables d’exploiter le surf pour effectuer des cascades spectaculaires ;
  • Le flatland, style plus courant et plus facile qui consiste à faire glisser la planche directement sur le rivage.

Ceux qui veulent aborder le style de surf des vagues doivent être conscients qu’il nécessite un effort physique plus important et, par conséquent, une préparation adéquate. Dans le cas du flatland, cependant, nous sommes plus proches du monde du skateboard, avec des acrobaties telles que le saut et la rotation de la planche, parfaites donc pour ceux qui aiment freestyle et recherche des défis particuliers.

skimboard-4

Quel que soit le style que vous choisissez de pratiquer, avec le skimboard le spectacle est garanti, à condition d’avoir un entraînement physique adéquat, surtout sur la concentration et le sens de l’équilibre. Bien que convenant à tout le monde, en fait, le flatland et le wave rinding nécessitent une connaissance des mouvements et une confiance suffisante dans l’utilisation d’une planche.

 

Les avantages de pratiquer le skimboard

Choisir de pratiquer le skimboard présente plusieurs avantages, tant du point de vue du simple plaisir que de celui de l’entraînement. Tout d’abord, c’est un sport pour lequel rien de particulier n’est nécessaire, sauf de l’eau. Par conséquent, il a l’avantage à la fois de pouvoir être effectué dans de nombreux endroits et de ne pas nécessiter de conditions météorologiques particulières.

Qu’il y ait le soleil ou la pluie, en fait, peu importe, en effet lorsque les vagues sont plus agitées que d’habitude, c’est peut-être le moment d’expérimenter (mais toujours avec prudence) des cascades plus spectaculaires et amusez-vous davantage.

Deuxièmement, le skimboard est un sport très ludique, car s’il est pratiqué, avant tout, en compagnie, c’est un moyen de rester ensemble et de se challenger. Et puis, qui ne voudrait pas passer une journée à la plage et en maillot de bain, s’amuser à surfer sur les vagues ?

Un autre facteur à souligner est qu’il s’agit d’un sport moins dangereux que d’autres sports similaires, en premier lieu le skateboard. Se déroulant sur des surfaces molles telles que le sable, il assure en effet la sécurité contre les chutes dangereuses et douloureuses, un risque toujours présent dans les sports acrobatiques.
De plus, l’équipement nécessaire pour pratiquer le skimboard est très minime. En fait, il vous suffit d’avoir la planche la plus adaptée à vos caractéristiques physiques (le poids avant tout) et vous êtes prêt à vous amuser. Entre autres choses, les prix des skimboards sont très bon marché et chacun peut trouver le modèle le plus adapté à ses besoins.

Enfin, le skimboard peut également être utilisé comme un sport de dépassement. En fait, il peut être abordé comme un entraînement pour se préparer à des disciplines plus exigeantes, telles que le kitesurf ou, précisément, skateboard. Pour beaucoup, ce n’est donc pas seulement un moyen de s’amuser, mais l’outil parfait pour entraîner votre corps et mettre vos compétences à l’épreuve.

skimboard-5

 

Quelques conseils

Comme tout sport, le skimboard doit également être abordé avec conscience et préparation. Bien qu’elle se déroule sur la plage et dans la mer, en fait, c’est toujours une discipline qui nécessite des attitudes spécifiques que tout le monde ne peut pas avoir.

Par conséquent, la pratique du skimboard nécessite essentiellement deux capacités physiques, à savoir la souplesse et l’équilibre. Quiconque aborde ce sport pour la première fois doit savoir comment l’aborder de la bonne manière. Cela sert à la fois à éviter les accidents et à maximiser le plaisir de surfer sur le rivage.

Tout d’abord, il faut savoir manier la planche, l’outil principal pour rendre le skimboard ludique. Les droitiers, par exemple, doivent tenir le haut de la planche, appelé le nez, avec la main gauche, tandis que le dos ou la queue, également connu sous le nom de queue, avec la droite. Les gauchers, bien sûr, doivent inverser l’arrangement.
La première action à effectuer est de lancer la planche sur l’eau effleurant le sable et de sauter dessus avec les deux pieds. C’est le moment le plus important, car la façon dont vous monterez sur la planche conditionnera le temps et la vitesse avec lesquels vous pourrez surfer sur la vague.

À cet égard, le meilleur choix est de suivre la technique « run-drop-slide ». Elle consiste à laisser tomber le skimboard devant soi ou légèrement devant soi. Ensuite, d’un pas rapide, vous devez d’abord sauter sur la planche avec un pied et immédiatement après avec l’autre.

En gros, au lieu de lancer le skimboard devant vous et de le poursuivre, vous devez faire un mouvement presque unique. Bien sûr, il faudra du temps et de la patience pour le faire, car il s’agit de réconcilier la technique avec le timing. Si vous êtes débutant, entraînez-vous sur la plage, afin d’acquérir l’habileté nécessaire et, surtout, l’habitude d’effectuer les mouvements de manière synchronisée.

Une fois sur la planche, garder son équilibre deviendra très difficile, à la fois à cause de la vitesse et des mouvements de l’eau. Donc, ce que vous devez faire, c’est garder le centre de gravité aussi bas que possible et amortir les mouvements avec vos jambes, sans être rigides.

De plus, l’une des plus grandes difficultés de l’utilisation d’un skimboard est de ne pas glisser sur la planche. Pour cela, il suffit d’utiliser un peu de paraffine, c’est-à-dire une cire spéciale déjà largement utilisée par les surfeurs pour créer une plus grande adhérence à la planche.

Skimboard-6

 

Où faire du skimboard

Comme mentionné au début, l’élément essentiel pour pratiquer le skimboard est l’eau. Cependant, comme il n’est pas nécessaire d’avoir des vagues particulièrement hautes ou puissantes, il suffit de choisir n’importe quelle plage, que ce soit en bord de mer ou de lac.
Cependant, devant le succès grandissant de cette discipline, des centres spécialisés ont vu le jour où il est possible à la fois de se former et de suivre des cours pour apprendre les différents styles. Le flatland, par exemple, peut être pratiqué n’importe où, car c’est le style le plus courant et le plus facile à réaliser. Le wave rinding, en revanche, nécessite des conditions de mer précises et, par conséquent, il est la plupart du temps l’apanage de lieux spécifiques fréquentés par des professionnels.

Aujourd’hui, tant en Italie qu’à l’étranger, il existe plusieurs endroits pour faire du skimboard, certaines plages se sont même spécialisées et offrent des services spécifiques pour les passionnés. Que vous aimiez le pratiquer à l’intérieur ou à l’extérieur, vous n’aurez aucun mal à trouver la structure et les conditions idéales pour maximiser votre plaisir ou pour avoir le soutien de instructeurs professionnels.

Cliquez pour évaluer !
[Total: 2 Average: 5]

Leave a Response